Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 novembre 2014 7 23 /11 /novembre /2014 11:06

Avec notre guide Hugo nous avons découvert les anciens quartiers Juifs à l'intérieur de la muraille entourant Sé. Depuis le XIIème siècle les juifs se sont installés autour de l'ancienne rue de la Synagogue, actuellement rua Sant'Ana. 


Dans le quartier juif de Monchique on accède à la Cour du Mont des Juifs où se trouvait l'ancienne synagogue do Olival, en empruntant les escaliers da Vitoria, auparavant appelés escaliers da Esnoga (synagogue). 

Dans le quartier de Bandeirinha une épigraphe prouve l'existence d'une troisième synagogue, celle de Monchique.

 

Au XIVème siècle le roi Dom Joao a voulu protéger les juifs en construisant un quartier en dehors des murailles Le Quartier d'Olival. 

 

Dans le ville de Porto les juifs ont toujours été tolérés et protégés, même pendant l'Inquisition en 1496.

Les juifs ont accepté de se convertir au christianisme et continuaient clandestinement de pratiquer leur foi. On les appelle "Chrétiens Nouveaux”. Au numéro 9 de la rua São Miguel on découvrit en 2005 une synagogue clandestine.

Une plaque dans la Rua Vitoria rappelle l'expulsion des Juif et évoque le courage de plusieurs d'entre eux qui sont demeurés dan ce pays et dans la ville en maintenant clandestinement leur foi.

 

Aujourd’hui il y a toujours une Communauté Juive à Porto grâce au Capitaine Barros Basto, un militaire qui, au début du XXème siècle, s’est converti au Judaïsme, et a fondé une Commaunité Israélite à Porto. Il a rassemblé des fonds pour construire la Synagogue Kadoorie Mekor Haim, qui a été inaugurée en 1938. Il voulait faire de Porto la base de tous les crypto-juifs au Portugal.

 

Aujourd'hui la communauté crypto-juive s'affaiblît, à l'exception de la communauté de Belmonte.

 IMG_0363.jpgIMG_0364.jpgIMG_0360-copie-1.jpgIMG_0361.JPG

Si vous avez manqué cette visite vous pouvez prendre contact avec Hugo tel. 911 768 596, tourism@comunidade-israelita-porto.org pour organiser une visite.

 

Hugo mène des recherches sur les nombreux réfugiés juifs fuyant les persécutions nazies auxquels le Capitaine Barros Basto a porté secours. Si vous-même faites partie des descendants de ces juifs, n'hésitez pas à vous faire connaitre auprès de lui.

 

La synagogue est ouverte tous les jours pour des visites au prix de €5.   

 

Edith

Partager cet article

Repost 0
Published by Edith
commenter cet article

commentaires