Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 juin 2015 2 09 /06 /juin /2015 18:27
Notre visite de la Reserva Natural Local do Estuário do Douro

Ce jeudi 4 juin a commencé par une traversée du fleuve en bateau avec un peu de brume qui nous a tenu compagnie jusqu’à la réserve, créée petit à petit depuis 1990 afin de protéger l’estuaire, donc l’interdire aux humains, chiens et surtout aux terribles véhicules 4x4.

Après un accueil sympathique par le personnel, notre guide Paulo nous entraîne vers l’aventure. Dommage pour ceux qui n’ont que des chaussures de danse, le coin est humide !

Paulo donc nous fait découvrir non seulement les oiseaux mais aussi la flore et les autres animaux qui peuplent le sable, invertébrés (vers), crustacés (puces de mer) et autres petites bêtes bien utiles pour apporter une riche nourriture protéinée aux oiseaux, principaux habitants de la réserve.

Parmi ces oiseaux, certains sont migrateurs et parcourent des distances considérables pour se nourrir et se reproduire. Ils peuvent faire des déplacements de plus de 400 km par jour pendant plusieurs jours comme la Sterne Arctique.

Les mouettes et goélands sont très nombreux et habitent ici toute l’année. Il y a encore d’autres pensionnaires comme des rapaces (l’aigle pêcheur), des perruches et l’huitrier dont le bec s’allonge ou se raccourcit suivant son habitat. Certains poissons de l’estuaire servent aussi de nourriture à beaucoup de ces oiseaux.

Terminons par d’autres hôtes du lieu, je veux dire les fleurs, belles et délicates, rares pour certaines. Nombreuses sont celles parées de jaune en cette saison. Que dire de cette beauté qui soigne le cancer du sein ? 

Notre visite de la Reserva Natural Local do Estuário do Douro

Et voilà, nous nous séparons de notre guide pour partir nous restaurer en gardant un excellent souvenir de notre escapade agréable, relaxante et instructive.

GUY

Notre visite de la Reserva Natural Local do Estuário do Douro
Notre visite de la Reserva Natural Local do Estuário do Douro

Partager cet article

Repost 0
Published by Guy
commenter cet article

commentaires